Fil de l’Erdre Septembre-Octobre 2016 – Écoles publiques : les locaux actuels vont-ils être saturés ?

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  

Lors de la rentrée scolaire 2016, l’école maternelle publique du Levant ouvrira ses portes à 190 élèves répartis en 7 classes. L’école élémentaire publique Descartes quant à elle, comptera 320 élèves répartis en 12 classes. La mise en place de nouveaux rythmes scolaires requiert de plus une organisation rigoureuse en matière de personnels, mais aussi des locaux nombreux et diversifiés.

 En effet, près de 80 % des enfants de maternelle et 70 % des effectifs de l’école élémentaire déjeunent à la restauration scolaire, tandis que plus de 50 % d’entre eux fréquentent le service périscolaire avant et après la classe.20160830_110624_resized

En outre, un lotissement d’une petite centaine de logements va sortir de terre, route de Procé, ce qui devrait accroître à terme les effectifs scolaires.

Tous ces éléments mettent en exergue l’insuffisance, à moyen voire à court terme, des locaux scolaires et périscolaires actuels. Prévoir la construction d’une école et de ses annexes devenues indispensables (gymnase, restauration et périscolaire) dans le budget communal est essentiel, mais réserver dès à présent un terrain l’est tout autant, quand on sait l’importance que revêt la question de l’emplacement pour un tel équipement. Actuellement, aucune parcelle ne semble être réservée. En tous les cas, cela n’a fait l’objet d’aucune communication auprès de la commission « urbanisme » ou de la commission « petite enfance, …vie scolaire ».

La majorité municipale s’est-elle sérieusement interrogée sur la nécessité d’anticiper la construction d’une deuxième Ecole publique dans les années à venir ? Nous en doutons.

A ce jour, les élus de Vivre Ensemble à Sucé s’inquiètent de l’absence de perspectives de la majorité municipale dans ce domaine. Ils proposeront aux Sucéens de participer à des groupes de réflexion sur le sujet.

 

Mireille RINCE et Bernard TESSON

Conseillers municipaux