L’équipe majoritaire ne ressent-elle pas le besoin de concertation qu’expriment les habitants ?

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  

Mardi 20 septembre, deux réunions importantes étaient proposées aux habitants de Sucé-sur-Erdre :

  • la réunion publique organisée par la Communauté de Communes dans le cadre de la modification du plan local d’urbanisme intercommunal (PLUI)
  • le conseil municipal.
Nous aurions pu saluer l’organisation d’une telle réunion publique, tant celles-ci se font rares depuis 2014. Or, déception, la programmation de cette rencontre est venue se télescoper avec le Conseil Municipal, maintenu le même soir. A noter qu’à ce jour, aucune réunion publique n’a été planifiée à l’initiative de Monsieur Le Maire.
Nombreux étaient les Sucéens présents à cette rencontre. L’Association Nature pour tous,  tout en veillant à ne pas mobiliser le temps de parole, s’est exprimée et a rappelé son opposition à la modification n° 6 du Plan Local d’Urbanisme. Cette expression citoyenne, ainsi que celle d’autres habitants, n’aura pu être entendue par Monsieur le Maire, celui-ci ayant quitté l’assemblée peu après que la parole ait été donnée à la salle, au motif qu’il devait se rendre au conseil municipal.
Les élus de notre groupe ont quant à eux fait le choix de rester jusqu’à la fin de la réunion, par respect de la parole de chacun. En effet, il était impensable de ne pas assister à la présentation du diagnostic de territoire, et encore moins de ne pas prendre connaissance des inquiétudes, des remarques et propositions émises par les participants sur le devenir de notre territoire intercommunal.
Ce n’est donc qu’à l’issue de la réunion que nous nous sommes rendus en conseil municipal. Conseil qui par ailleurs, l’ordre du jour l’aurait permis, pouvait parfaitement se tenir à une date ultérieure.
Manque d’anticipation, désorganisation, peu de crédit accordé à l’expression citoyenne,  pourquoi les Sucéens ne sont-ils pas entendus ?
Le projet d’un territoire n’est pas seulement un partage d’idées, mais une occasion précieuse de construire avec les habitants, l’équipe majoritaire l’a-t-elle compris ?